Ouverture du bivouac

Répondre
Avatar du membre
Nicofig
Site Admin
Messages : 484
Enregistré le : 22 mai 2019, 18:56

Ouverture du bivouac

Message par Nicofig »

Bonjour à tous,

sur la suggestion de PAB, j'ouvre une nouvelle rubrique intitulée "Le bivouac".

Nous pouvons y discuter de tout et de rien, pas particulièrement en rapport avec le jeu d'Histoire ou La Garde.

Bien sûr libre discussion ne veut pas dire qu'on ne respecte pas les règles de courtoisie de base, la parole de l'autre et que c'est la porte ouverte aux insultes, aux propos sexistes etc...

Je pense aussi que la politique peut rester en dehors du bivouac cela évitera aux modérateurs de trop intervenir. :mrgreen:
Image

Avatar du membre
PAB
Etat Major
Messages : 343
Enregistré le : 27 mai 2019, 01:42

Re: Ouverture du bivouac

Message par PAB »

Bravo ! Bravissimo ! Belle réactivité ! Et le titre à lui seul est une trouvaille ! Il ne manque plus que des vivandières !
Patrice aka PAB

Xavathor
Créateur de la règle
Messages : 272
Enregistré le : 25 mai 2019, 20:52

Re: Ouverture du bivouac

Message par Xavathor »

Très bonne idée en effet!

Avatar du membre
JackNap
Messages : 115
Enregistré le : 23 juin 2019, 08:33

Re: Ouverture du bivouac

Message par JackNap »

Salut à Tous.
Hé bien, je m'en vais l'inaugurer votre bivouac.
Mais à ma façon, mathématiquement et militairement. :modo:

Le bon sens paysan plus fort que les mathématiques !!!! ...
À sa mort, un fermier laissa en héritage dix-sept chevaux de selle à ses trois fils, tous Officiers dans les Armées de Napoléon I°.
Dans son testament, le père avait ainsi établi le partage de l’héritage :
- Mon fils aîné, Colonel, recevra la moitié de tous les chevaux ;
- Mon second fils, Chef de Bataillon, recevra le tiers de tous les chevaux ;
- Mon plus jeune fils, Capitaine recevra le neuvième de tous les  chevaux.
Or si les fils étaient de bons Officiers, il leur semblait impossible de diviser 17 chevaux par deux, par trois et par neuf.
À un moment donné, ils décidèrent de faire appel à un fermier voisin dont ils appréciaient l’intelligence.
Ils avaient l’espoir que celui-ci puisse trouver une solution à leur problème.
Le fermier prit donc le testament et l'examina avec grand soin.
Après quoi, il alla chercher son propre cheval et l’ajouta aux dix-sept autres.
Il y avait maintenant dix-huit chevaux dans le champ.
Dès lors, il devint possible aux héritiers de procéder au partage, tel que prévu dans le testament du père : 
- Au fils aîné : …….…..la moitié de 18 = …...9 chevaux ;
- Au second fils : ....…le tiers de 18 =  …....6 chevaux ;
- Au plus jeune fils : .le neuvième de 18 = .2 chevaux.
En faisant l’addition, cela donna bien 17 chevaux.
Il restait donc un cheval, celui du fermier voisin que celui-ci reprit et ramena à sa ferme...
Et le problème fût résolu !!!!

Hein !... Alors !... Ça vous en bouche un coin les matheux !!!... :hehe:

Bonne journée et à plus tard.
Jacques.
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).


Image
Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à 9 joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.

Avatar du membre
Nicofig
Site Admin
Messages : 484
Enregistré le : 22 mai 2019, 18:56

Re: Ouverture du bivouac

Message par Nicofig »

Purée, je comprends encore mieux pourquoi je suis un littéraire. :pleur4: ::d

En tous cas j'ai l'impression que le dernier à moins qu'1/9 et que les deux autres ont plus que ce qui leur était promis. ;)
Image

Répondre

Retourner vers « Le bivouac »